COVID-19: L’Équipe d’Europe aide les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique à accéder au financement grâce à la technologie numérique

COVID-19: L’Équipe d’Europe aide les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique à accéder au financement grâce à la technologie numérique
Bruxelles, le 27 janvier 2021

La Commission européenne et l’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) ont adopté ce jour une nouvelle initiative, dotée d’une enveloppe de 14,5 millions d’euros, avec le Fonds d’équipement des Nations unies (FENU) en vue de libérer le potentiel de la finance numérique au bénéfice de plus de 600 000 femmes, jeunes et entrepreneurs à travers les États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique.

«Aujourd’hui, les technologies numériques ont plus que jamais un rôle central à jouer dans le renforcement de l’accès et du recours à des produits et services financiers abordables qui satisfont aux besoins des particuliers et des entreprises, tout en accélérant la reprise économique à l’issue de la pandémie de coronavirus. C’est pour cela, ainsi qu’indiqué dans la stratégie UE-Afrique, que nous souhaitons joindre nos forces à celles de l’Afrique pour promouvoir une transformation numérique de nature également à nous aider à combler la fracture numérique entre les hommes et les femmes», a déclaré Jutta Urpilainen, la commissaire chargée des partenariats internationaux. «Si nous voulons atteindre les objectifs de développement durable, les solutions numériques sont essentielles pour créer plus d’emplois et améliorer les services de base, tels que la santé et l’éducation.»

«Notre action dans le cadre de la riposte à la COVID-19 en 2020 a révélé que l’accès à la finance et à l’infrastructure numériques jouait un rôle déterminant dans la résilience des sociétés et des entreprises face aux chocs causés par la pandémie», a déclaré Henri Dommel, directeur du département «inclusion financière» du FENU. «Ce partenariat avec l’UE donnera un coup de fouet à la réponse apportée à la pandémie, ainsi qu’à la reprise économique des pays ACP, en nous servant de la finance numérique comme d’un outil offrant le petit coup de pouce supplémentaire nécessaire

L’argent mobile est la prestation de services financiers au moyen de technologies mobiles. Il permet de payer des factures et d’obtenir de l’argent à l’aide d’applications mobiles. Il génère aussi de nouvelles possibilités pour les entreprises et les particuliers, tout en gagnant en importance sur tous les continents, dans les communautés tant urbaines que rurales. Il reste néanmoins beaucoup de chemin à parcourir, puisque 1,7 milliard d’adultes, surtout des femmes et des jeunes, ne possèdent pas de compte en banque. Cette population représente 46 % des adultes dans les pays en développement. Grâce à cette initiative financée par l’UE, le FENU financera des réformes essentielles en matière de transformation numérique et créera des services financiers ouverts à tous et adaptés aux besoins des femmes et des jeunes, dont des crédits et des produits d’épargne innovants.

Cette action conjointe sera mise en œuvre dans différents pays d’Afrique (Gabon, Niger, Malawi et Éthiopie), des Caraïbes (Trinité-et-Tobago et États de la Caraïbe orientale) et de la région Pacifique (Vanuatu, Samoa, Timor-Oriental, Tonga et Fidji).

Cette initiative s’inscrit dans le droit fil de la nouvelle plateforme du numérique pour le développement (Digital4Development), dont l’objectif est de renforcer les liens dans le monde pour faire en sorte que la révolution numérique soit une chance pour tous.

Contexte

La crise sanitaire mondiale liée au coronavirus porte gravement préjudice aux moyens d’existence des populations et plonge actuellement des millions de personnes dans la pauvreté. Bien que la reprise économique semble encore lointaine, la crise a également contribué à inciter à la transformation économique, faisant ainsi la preuve des bénéfices immédiats procurés par l’inclusion financière. En dépit des avancées enregistrées ces dix dernières années, il est capital d’aider la finance numérique pour permettre aux gouvernements et aux citoyens de créer un écosystème propice à la reprise économique et d’apporter une réponse tangible à la pandémie.

Même s’il subsiste encore beaucoup d’inconnues pour ce qui est des conséquences socioéconomiques de la pandémie de coronavirus sur les femmes et les jeunes, celle-ci nuit tout particulièrement aux personnes qui gagnent moins, épargnent moins, occupent des emplois moins sûrs et sont dès lors moins en capacité d’absorber les chocs économiques. La situation des femmes et des jeunes dans les pays les moins avancés (PMA) est susceptible de se détériorer plus rapidement que dans des pays plus développés.

Le Fonds d’équipement des Nations unies (FENU) met la finance durable publique et privée à la portée des plus démunis dans les 46 pays les moins avancés de la planète. Le FENU propose des modèles de financement destinés à donner le petit coup de pouce supplémentaire nécessaire en débloquant des ressources publiques et privées, en particulier au niveau national, en vue de réduire la pauvreté et de soutenir le développement économique local. La stratégie du FENU, qui consiste à ne laisser personne au bord de la route à l’ère du numérique, repose sur plus d’une décennie d’expérience en matière d’inclusion financière numérique en Afrique, en Asie et dans le Pacifique. Pour concrétiser ce projet, le FENU suit une approche de développement du marché et s’emploie en permanence à remédier aux dysfonctionnements sous-jacents du marché qui ont pour effet d’exclure celles et ceux qui ont besoin d’un petit coup de pouce pour s’en sortir.

NOS PARTENAIRES

 logo du jumelage Le Havre.Magdeburg